Poussée spondylarthrite ankylosante : Les conseils et explications pour tout comprendre

En voilà une maladie avec un nom bien compliqué : la maladie spondylarthrite. Et plus exactement la maladie spondylarthrite ankylosante.

C’est une maladie inflammatoire qui touche le bas du dos (au niveau de la région lombaire) mais aussi la colonne vertébrale. On vous en parle car cette maladie rhumatismale est encore trop peu connue.

Or, il peut être intéressante si vous êtes vous-même touché par la spondylarthrite ankylosante de savoir quelle est la définition médicale de cette affection (avec des explications vulgarisées et plus simples) mais aussi d’en identifier les causes, d’en reconnaître les symptômes et, en définitive, également de savoir comment est-ce que vous pouvez la soigner le plus simplement possible.

Enfin, il convient aussi de s’attarder sur une question qui vous brûle certainement les lèvres : la spondylarthrite ankylosante est elle une maladie grave ?

Dans la suite du présent article, nous nous attacherons à répondre à toutes ces questions afin de vous apporter toutes les explications nécessaires pour comprendre ce qu’est cette maladie ankylosante.

La spondylarthrite ankylosante : c’est quoi ?

La spondylarthrite ankylosante, qu’il s’agisse d’une spondylarthrite aiguë ou non c’est un type de maladie qui doit se manifester principalement chez les hommes qui ont entre 15 et 40 ans (pour une fois, les femmes sont un peu épargnées).

On la reconnaît aux rhumatismes et aux douleurs qui y sont liées qui vont venir se localiser dans le bas du dos mais aussi dans la colonne vertébrale.

En effet, c’est principalement la zone lombaire (bas du dos) qui va être la plus touchée quand vous avez une arthrose ankylosante.

De plus, non seulement la douleur va vous handicaper ou en tout cas peut potentiellement vous gêner dans la réalisation de toutes les tâches de la vie quotidienne (ménage, monter des escaliers, faire du sport, marcher, porter des courses, etc.) mais en plus vous allez vivre avec une douleur au niveau lombaire.

Sachez cependant qu’il existe des formes de la maladie qui vont toucher d’autres articulations, on pense notamment aux chevilles, par exemple. Mais on sait aussi que les genoux sont eux aussi parfois touchés.

Maladie évolutive, dans certains cas, la spondylarthrite ankylosante va s’accompagner d’une inflammation oculaire voire même de troubles digestifs.

Quelles sont les raisons de la spondylarthrite ankylosante ?

Mais alors quels sont les facteurs de la spondylarthrite ankylosante ? Quelles sont les causes de cette maladie ? Comment peut-on éviter ou en tout cas délimiter l’origine d’une spondylarthrite ankylosante ?

Déjà, sachez que c’est une maladie rare. Il est difficile d’identifier des facteurs. Les scientifiques et le corps médical ont clairement identifié un gène qui est à l’origine d’une prédisposition à la spondylarthrite ankylosante.

Cela signifie que le facteur génétique compte et a une importance.

Pour les facteurs extérieurs, difficile d’en définir. Une bactérie peut-être potentiellement identifiée.

Comment soigner une spondylarthrite ankylosante ?

  • Vous allez forcément avoir besoin de consulter un médecin. Déjà, parce que cela va vous permettre de poser un diagnostic et des mots (compliqués en l’occurrence) sur votre maladie et vos douleurs. Un premier pas vers la guérison.
  • Sachez que bien que vous ayez la possibilité de consulter un médecin généraliste, c’est un rhumatologue qui est le plus à même de vous fournir un diagnostic précis et complet. Et ce, au termes d’examens et d’analyses qui vont permettre d’identifier ce dont vous souffrez.
  • On va probablement vous prescrire des antalgiques quand vous avez une spondylarthrite ankylosante. Mais aussi des anti-inflammatoires.
  • Dans certains cas, plus avancés dans la maladie ou de crise aiguë on peut alors vous prescrire des injections de corticoïdes, notamment.

Spondylarthrite ankylosante maladie auto immune ? Oui, c’est une maladie chronique et évolutive, qui est auto-immune. On ne peut donc pas éradiquer totalement la maladie mais on peut soulager ses symptômes et ses effets notamment en matière de douleur.

Ce que vous devez savoir c’est que la spondylarthrite ankylosante n’est pas grave, elle n’est pas mortelle, pas du tout. Mais elle est surtout gênante dans la vie quotidienne. À l’instar de toute maladie rhumatismale, la douleur va s’exprimer par vagues ou en tout cas par crises.

Vous avez donc tout intérêt à vérifier et à faire suivre votre maladie par un médecin rhumatologue qui pourra vous aider à vivre avec et à mieux la supporter au quotidien.